LANGOLF TV : Evaluation du stock de langoustine du golfe de Gascogne par vidéo sous-marine

Améliorer la connaissance halieutique

Détails du projet
  • Contexte
  • Objectifs
  • Méthodologie
  • Principaux résultats
  • Perspectives
  • Vidéos
Retour à la recherche

Contexte

La langoustine du golfe de Gascogne est une espèce économiquement importante pour la flottille chalutière de fond opérant dans cette zone. Néanmoins, les campagnes océanographiques LANGOLF menées par l’Ifremer depuis 2006 se sont arrêtées en 2014.

Afin de pallier à l’absence de cette campagne, les représentants professionnels en concertation avec les scientifiques ont proposé de réaliser une campagne expérimentale d’évaluation du stock de langoustine par vidéo sous-marine, à l’instar d’autres Etats membres (Irlande, Royaume‐Uni, Portugal) pour les stocks les concernant. Cette méthode a l’avantage d’être reconnue par le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer) et permettrait donc à priori d’assurer une évaluation fiable du stock de langoustine du golfe de Gascogne – qui est actuellement considéré comme « pauvre en données » (catégorie DLS).

Objectifs

Le programme LANGOLF-TV consiste à évaluer la faisabilité d’une évaluation du stock de langoustine sur la grande vasière du golfe de Gascogne par vidéo sous-marine. Cette méthode reconnue par le CIEM est couramment utilisée par plusieurs Etats membres pour d’autres stocks de langoustine. Elle consiste à déterminer l’abondance de langoustines par le décompte du nombre de leurs terriers.

Langoustine à proximité de son terrier. Source : Marine Institute 2013

Méthodologie du projet

Les travaux consistent à déterminer l’abondance de langoustines par le décompte du nombre de leurs terriers sur une surface définie avec une caméra sous-marine fixée à un petit traîneau.

Au programme : 120 à 180 stations d’échantillonnage à une profondeur moyenne de 100 mètres vont être étudiées. Afin de pouvoir réaliser des campagnes de comptage direct des terriers à langoustine par vidéo, un équipement spécifique est nécessaire, qui résiste notamment à des profondeurs importantes. Ce type de dispositif est composé de plusieurs éléments :

  • 2 caméras : 1 primaire et une secondaire,
  • Des sources lumineuses,
  • Du câble permettant de relier le système au navire et le treuil associé
  • Une unité d’enregistrement et de stockage des images
  • Des écrans de visualisation des images
  • Un appareil permettant de géo‐localiser les images
  • Une structure métallique, type traineau, tractée par le navire et supportant les appareils vidéo ainsi que les sources lumineuses.

langolf-video-position

Principaux résultats

Une première campagne océanographique expérimentale a eu lieu dans la Grande vasière à l’automne 2014, avec le navire Celtic Voyager du Marine Institute (Agence nationale irlandaise de recherche marine) et la participation d’une équipe de l’Ifremer. Un navire de pêche professionnelle a accompagné le navire scientifique, afin d’acquérir des données complémentaires aux observations vidéo, par des opérations de chalutage.

Cette première campagne a permis d’identifier quelques 150 stations d’échantillonnage : ces zones adaptées pour ce type d’évaluation permettront d’évaluer régulièrement le stock. Une nouvelle campagne sera menée en juillet 2015 et la possibilité de la pérenniser sera également étudiée au travers du programme LANGOLF-TV.


Flottille
Espèce

LANGOUSTINE

Chiffres-clés

La pêche de la langoustine représente  2700 tonnes, pour une valeur de 30 M€,  toutes zones confondues.

Dates du projet
2014-2015
Zones d'expérimentation
Informations complémentaires

Partenaires

Co-financeurs

Membres du projet

  • logo-ministere-environnement
LANGOLF TV : Evaluation du stock de langoustine du golfe de Gascogne par vidéo sous-marine

Contexte

La langoustine du golfe de Gascogne est une espèce économiquement importante pour la flottille chalutière de fond opérant dans cette zone. Néanmoins, les campagnes océanographiques LANGOLF menées par l’Ifremer depuis 2006 se sont arrêtées en 2014.

Afin de pallier à l’absence de cette campagne, les représentants professionnels en concertation avec les scientifiques ont proposé de réaliser une campagne expérimentale d’évaluation du stock de langoustine par vidéo sous-marine, à l’instar d’autres Etats membres (Irlande, Royaume‐Uni, Portugal) pour les stocks les concernant. Cette méthode a l’avantage d’être reconnue par le CIEM (Conseil International pour l’Exploration de la Mer) et permettrait donc à priori d’assurer une évaluation fiable du stock de langoustine du golfe de Gascogne – qui est actuellement considéré comme « pauvre en données » (catégorie DLS).


Objectifs

Le programme LANGOLF-TV consiste à évaluer la faisabilité d’une évaluation du stock de langoustine sur la grande vasière du golfe de Gascogne par vidéo sous-marine. Cette méthode reconnue par le CIEM est couramment utilisée par plusieurs Etats membres pour d’autres stocks de langoustine. Elle consiste à déterminer l’abondance de langoustines par le décompte du nombre de leurs terriers.

Langoustine à proximité de son terrier. Source : Marine Institute 2013

Méthodologie du projet

Les travaux consistent à déterminer l’abondance de langoustines par le décompte du nombre de leurs terriers sur une surface définie avec une caméra sous-marine fixée à un petit traîneau.

Au programme : 120 à 180 stations d’échantillonnage à une profondeur moyenne de 100 mètres vont être étudiées. Afin de pouvoir réaliser des campagnes de comptage direct des terriers à langoustine par vidéo, un équipement spécifique est nécessaire, qui résiste notamment à des profondeurs importantes. Ce type de dispositif est composé de plusieurs éléments :

  • 2 caméras : 1 primaire et une secondaire,
  • Des sources lumineuses,
  • Du câble permettant de relier le système au navire et le treuil associé
  • Une unité d’enregistrement et de stockage des images
  • Des écrans de visualisation des images
  • Un appareil permettant de géo‐localiser les images
  • Une structure métallique, type traineau, tractée par le navire et supportant les appareils vidéo ainsi que les sources lumineuses.

langolf-video-position


Principaux résultats

Une première campagne océanographique expérimentale a eu lieu dans la Grande vasière à l’automne 2014, avec le navire Celtic Voyager du Marine Institute (Agence nationale irlandaise de recherche marine) et la participation d’une équipe de l’Ifremer. Un navire de pêche professionnelle a accompagné le navire scientifique, afin d’acquérir des données complémentaires aux observations vidéo, par des opérations de chalutage.

Cette première campagne a permis d’identifier quelques 150 stations d’échantillonnage : ces zones adaptées pour ce type d’évaluation permettront d’évaluer régulièrement le stock. Une nouvelle campagne sera menée en juillet 2015 et la possibilité de la pérenniser sera également étudiée au travers du programme LANGOLF-TV.


Partenaires

Porteur du projet :

  • logo-ministere-environnement