Le Projet COPRANCE, pour le suivi du stock de COquilles de Plongée en RANCE, a porté ses fruits !

Sélectionné dans le cadre de l’Appel à projets Enjeux immédiats 2018, le projet COPRANCE, s’est terminé cette année.

Il visait à développer un protocole d’évaluation du gisement de coquille Saint-Jacques de l’estuaire de la Rance et par conséquent, de permettre aux comités de mettre en place des mesures de gestion adaptée au stock.

En s’appuyant sur les compétences de l’IFREMER, et les connaissances des pêcheurs professionnels, les comités des pêches ont testé un protocole d’évaluation directe du gisement de coquilles Saint-Jacques en plongée Ainsi à partir de plusieurs indicateurs, les résultats ont permis de dresser un état de situation du stock. Par ailleurs les professionnels de la pêche ont été formés au protocole scientifique à la fois sur les investigations sous-marines, mais aussi sur les mesures à effectuer sur les coquilles. Ils sont aujourd’hui en capacité d’appliquer ce protocole en autonomie. Ce protocole est reproductible d’une année sur l’autre, avec pour objectif d’appuyer les prises de décisions relatives à la gestion de ce gisement.

Le projet a permis d’estimer que la biomasse adulte approche les 127 tonnes (735 700 individus) en 2019. Cependant les résultats affichant des taux d’incertitude très élevés, cette première estimation devra être précisée avec des évaluations dans les années à venir. La structure en âges des fractions adulte et exploitable révèle une population à pression de pêche modérée caractérisée en outre, par un taux de renouvellement faible des classes d’âges. Au-delà de la Rance, il s’agissait aussi de capitaliser sur cette expérience, pour reproduire ce protocole sur d’autres gisements exploités en plongée, voire d’étendre le protocole vers d’autres espèces exploitées en plongée.

Voir tous les articles