La filière pêche en 2035?

Pour la première fois, l’ensemble des acteurs de la filière pêche s’est mobilisé dans le cadre d’une réflexion collective sur son avenir, à travers une étude prospective menée par FranceAgriMer à la demande de France Filière Pêche.

Bien qu’initié il y a déjà plus de deux ans, ce projet collectif fait écho à la demande du Président de la République, dans le cadre des Etats Généraux de l’Alimentation, de construire un plan pour chaque filière agricole. De ce travail est ressortie une série de propositions, synthèse de 6 réunions régionales, qui auront fait intervenir près de 250 participants, membres de la filière, tous horizons et toutes professions confondues. Une manière inédite de regarder ensemble vers l’avenir, et envisager les différents scenarii, plus ou moins souhaitables. « C’était une expérience très enrichissante ! » s’enthousiasme Marion Fischer, déléguée générale de France Filière Pêche. « Les gens étaient très contents de ces temps d’échanges et notamment de la méthode de travail proposée, inédite. A la filière de transformer l’essai… »

Au niveau national, l’heure est aujourd’hui au démarrage de huit chantiers prioritaires, définis dans le cadre du Conseil Spécialisé de FranceAgriMer, qui permettront aux instances professionnelles de définir un véritable plan de filière. Parmi ces chantiers, l’organisation de la première mise en marché, les flux d’informations dans la filière, une réflexion prospective sur la gestion des droits en France ou l’attractivité des métiers… Tous ces chantiers s’inscrivent dans des perspectives à plus ou moins long terme. Mais dès le mois de juin 2018, les Assises de la Pêche qui se tiendront à Sète verront la présentation d’une première vision des travaux engagés pour une meilleure projection de la filière à quinze ou vingt ans.

Retrouvez les quatre scenarii d’évolution de la filière pêche maritime à l’horizon 2035 qui sont issus de ce travail en cliquant sur ce lien!

Voir tous les articles