LANGVIVANTE : ou quand sélectivité et qualité vont de pair !

Innover pour améliorer la sélectivité

Détails du projet
  • Contexte
  • Objectifs
  • Méthodologie
  • Principaux résultats
  • Perspectives
  • Vidéos
Retour à la recherche

L’enjeu : Débarquer une langoustine vivante

En Bretagne Sud, la langoustine est une espèce emblématique. Elle est pêchée par des navires côtiers (marées de 12 à 48h) et débarquée vivante.

En Mer Celtique, les navires ciblent des individus de grande taille pour le marché de la langoustine dite « glacée » (car conditionnée dans la glace). Cette langoustine est débarquée par des navires partant de 12 à 14 jours compte tenu de l’éloignement des zones de pêche.

Ce marché est aujourd’hui concurrencé par des pêcheries écossaises commercialisant cette même langoustine, mais vivante.

chalut_ffp_langvivante

Objectif

L’objectif du projet “LANGVIVANTE” : Réussir à débarquer vivantes des langoustines de grande taille pêchées en Mer Celtique.

COMMENT ?

  • Grâce à des engins plus sélectifs, on laisse échapper les petits poissons et les langoustines de petits calibres afin de diminuer les frottements entre les espèces et la pression exercée sur les langoustines dans le chalut. On augmente ainsi les chances de survie des langoustines lors de la remontée du chalut.
  • Une fois sur le pont, il s’agit de maintenir les langoustines en vie plusieurs jours dans des viviers embarqués.
  • Des conditionnements unitaires en caisses sont expérimentés afin de déterminer le contenant idéal pour leur survie.

Quels dispositifs pour améliorer la séléctivité ?

Dans le cadre du projet LANGVIVANTE, les dispositifs sélectifs sont testés en conditions réelles sur les chaluts jumeaux, habituellement utilisés par les pêcheurs. On installe des dispositifs sélectifs sur un des deux chaluts ; le second servant de témoin aux expérimentations.

Schéma de chaluts jumeaux

Crédits : IFREMER/DESCHAMPS

LES MAILLES CARRÉES

Les mailles carrées, contrairement aux mailles classiques en losange, restent bien ouvertes pendant la traction du chalut. Elles peuvent être placées soit en fenêtre sur le chalut, soit en cylindre.

Schéma de mailles carrées

Crédits : IFREMER/DESCHAMPS

LA GRILLE D’ÉCHAPPEMENT

Souvent associée au cylindre à mailles carrées, elle permet l’échappement de petites langoustines ou de poissons.

Dispositifs testés sur le chalut

Crédits : IFREMER

2/ COMMENT CONSERVER LA LANGOUSTINE VIVANTE ?

ll est impératif de bien la conditionner, car en vivier elle est agressive et très sensible au stress. C’est le défi relevé par l’institut technique IDMer : trouver le conditionnement et les paramètres physico chimiques optimaux pour maximiser le taux de survie des langoustines. En partenariat avec les professionnels, IDMer teste 2 types de caisses :

  1. Une caisse ajourée dans laquelle les langoustines sont rangées sans être séparées
  2. Une caisse permettant de les conditionner individuellement.

Les langoustines ainsi conservées peuvent être débarquées vivantes et avec une qualité maximale pour une meilleure valorisation.

Crédits : IFREMER

Les premiers résultats

Les expérimentations montrent que 2 paramètres affectent significativement la proportion de langoustines vivantes à la sortie du chalut :

  • L’utilisation de dispositifs sélectifs
  • La réduction de la durée d’immersion du chalut.

En combinant l’utilisation de dispositifs sélectifs à une réduction du temps de trait de chalut (inférieur à 2h), on augmente le taux de langoustines vivantes de 23 % en moyenne.

graphique langvivantes
Schéma de comparaison des taux de langoustine

Le projet « LANGVIVANTE » montre que l’amélioration des pratiques et des engins peut se révéler bénéfique tant pour la ressource que pour la qualité des produits. La réflexion est à poursuivre pour faciliter la mise en oeuvre de ces pratiques par les équipages.

Pour que pêcher mieux devienne gage de durabilité et de qualité !


Flottille
Espèce

LANGOUSTINE

Nephrops norvegicus

Chiffres-clés

2 700 tonnes débarquées en France par an.

30 M€ de chiffre d’affaire, toutes zones confondues.

Dates du projet
2012-2014
Zones d'expérimentation

zone-projet-langoustines

Informations complémentaires

Partenaires

Co-financeurs

Membres du projet

 

  • LOGO_technopole Quimper Cornouaille
  • Logo IFREMER
LANGVIVANTE : ou quand sélectivité et qualité vont de pair !

L’enjeu : Débarquer une langoustine vivante

En Bretagne Sud, la langoustine est une espèce emblématique. Elle est pêchée par des navires côtiers (marées de 12 à 48h) et débarquée vivante.

En Mer Celtique, les navires ciblent des individus de grande taille pour le marché de la langoustine dite « glacée » (car conditionnée dans la glace). Cette langoustine est débarquée par des navires partant de 12 à 14 jours compte tenu de l’éloignement des zones de pêche.

Ce marché est aujourd’hui concurrencé par des pêcheries écossaises commercialisant cette même langoustine, mais vivante.

chalut_ffp_langvivante


Objectif

L’objectif du projet “LANGVIVANTE” : Réussir à débarquer vivantes des langoustines de grande taille pêchées en Mer Celtique.

COMMENT ?

  • Grâce à des engins plus sélectifs, on laisse échapper les petits poissons et les langoustines de petits calibres afin de diminuer les frottements entre les espèces et la pression exercée sur les langoustines dans le chalut. On augmente ainsi les chances de survie des langoustines lors de la remontée du chalut.
  • Une fois sur le pont, il s’agit de maintenir les langoustines en vie plusieurs jours dans des viviers embarqués.
  • Des conditionnements unitaires en caisses sont expérimentés afin de déterminer le contenant idéal pour leur survie.

Quels dispositifs pour améliorer la séléctivité ?

Dans le cadre du projet LANGVIVANTE, les dispositifs sélectifs sont testés en conditions réelles sur les chaluts jumeaux, habituellement utilisés par les pêcheurs. On installe des dispositifs sélectifs sur un des deux chaluts ; le second servant de témoin aux expérimentations.

Schéma de chaluts jumeaux

Crédits : IFREMER/DESCHAMPS

LES MAILLES CARRÉES

Les mailles carrées, contrairement aux mailles classiques en losange, restent bien ouvertes pendant la traction du chalut. Elles peuvent être placées soit en fenêtre sur le chalut, soit en cylindre.

Schéma de mailles carrées

Crédits : IFREMER/DESCHAMPS

LA GRILLE D’ÉCHAPPEMENT

Souvent associée au cylindre à mailles carrées, elle permet l’échappement de petites langoustines ou de poissons.

Dispositifs testés sur le chalut

Crédits : IFREMER

2/ COMMENT CONSERVER LA LANGOUSTINE VIVANTE ?

ll est impératif de bien la conditionner, car en vivier elle est agressive et très sensible au stress. C’est le défi relevé par l’institut technique IDMer : trouver le conditionnement et les paramètres physico chimiques optimaux pour maximiser le taux de survie des langoustines. En partenariat avec les professionnels, IDMer teste 2 types de caisses :

  1. Une caisse ajourée dans laquelle les langoustines sont rangées sans être séparées
  2. Une caisse permettant de les conditionner individuellement.

Les langoustines ainsi conservées peuvent être débarquées vivantes et avec une qualité maximale pour une meilleure valorisation.

Crédits : IFREMER


Les premiers résultats

Les expérimentations montrent que 2 paramètres affectent significativement la proportion de langoustines vivantes à la sortie du chalut :

  • L’utilisation de dispositifs sélectifs
  • La réduction de la durée d’immersion du chalut.

En combinant l’utilisation de dispositifs sélectifs à une réduction du temps de trait de chalut (inférieur à 2h), on augmente le taux de langoustines vivantes de 23 % en moyenne.

graphique langvivantes
Schéma de comparaison des taux de langoustine

Le projet « LANGVIVANTE » montre que l’amélioration des pratiques et des engins peut se révéler bénéfique tant pour la ressource que pour la qualité des produits. La réflexion est à poursuivre pour faciliter la mise en oeuvre de ces pratiques par les équipages.

Pour que pêcher mieux devienne gage de durabilité et de qualité !


Partenaires

Porteur du projet :

 

  • LOGO_technopole Quimper Cornouaille
  • Logo IFREMER